Livre d’eux (le fait d’attendre)

L’UNITÉ IMAGINAIRE II

Lundi 2 novembre 2009, par Ivan Joseph // a.- Des Éditions Omar Kaczmar d’hier...

« David Féland, le héros fracturé de Livre d’eux (le fait d’attendre) est en plein délire. Il ne sait plus qui il est : lui-même, un écrivain, son personnage, son créateur, l’auteur de son précédent livre - Chant Brian... -, ses nouveaux personnages, son double, celui de son double, ses doubles, son infini ? Lui et ses reflets, ses résonances, tous les personnages du roman, toutes ces répliques de lui-même, débordent et jaillissent en un flot obscène et, du même coup, surtout tragique avec la charge de l’aider à combattre son angoisse. Livre d’eux (le fait d’attendre) en traduit la paroxystique oscillante expression au travers de la permanente hésitation du héros entre deux extrémismes : tout retenir ou tout lâcher... David - ou Ivan... - finit par (re)prendre conscience de son mal. Il finit par comprendre qu’il est - et bien lui ! - cassé. Mais c’est aussi, alors, qu’il peut tenter de se réparer. C’est surtout qu’il est encore en vie.

Avec Livre d’eux (le fait d’attendre), Ivan Robin pousse sans doute à ses limites son exploration autofictionnelle du péril narcissique. Dans la continuation, et, encore mieux, l’amplification de Chant Brian, donc, pour l’intrigue comme pour le style, il s’attache du coup surtout à la dimension pathologique de (son) l’expérience de son héros. Ne présente-t-il pas dans L’éproeuvre de réaliuté l’écriture de ce deuxième roman comme « l’essai de faire connaître au lecteur, de lui faire vivre de l’intérieur, le tourbillon d’une crise d’épilepsie généralisée » ? Il est peut-être important de rappeler à cet égard, compte tenu de toute la dimension « abymée » de son œuvre, qu’Ivan Robin a justement fait sa troisième crise - suivie d’une crise de décompensation - au cours d’une séance chez son analyste, alors même qu’il achevait la rédaction de Livre d’eux (le fait d’attendre). [1]

ROBIN, Ivan. L’UNITÉ IMAGINAIRE II : Livre d’eux (le fait d’attendre). Paris (43, rue Notre-Dame-de-Nazareth, 75003 - tél : 01 77 10 35 61) : ÉOK, 2000. 184 p.
ISBN 2-9514358-1-9. 15,09 €.

Répondre à cet article