Une vraie moulinette à paroles

Dimanche 30 mai 2010, par Annick Lebédyk, Ivan Joseph // La petite fille à côté

(Dispute... entre sœurs de sens !)

Annick

Comment faire, Nadine ? Comment continuer ?...

Nadine

... Tu fais, bordel ! Agis, merde ! Tu vas pas passer ta vie à gamberger, la sœur !

Annick

Comment taire, alors ? Mon secret ?...

Nadine

... No comment ! Ouvre ta gueule ! Ça fait trop longtemps, si tu veux mon avis, que tu protèges tout l’monde à t’mus’ler ! Crache ! Vomis ! Vocifère ! Lucifer, Annick ! On est tous en enfer ! T’imagines pas ! Alors tu peux bien brailler ta couche, va ! Pète un coup, j’te dis !

Annick

J’ai tellement peur du changement !...

Nadine

... Du changement d’mon trou d’balle !! C’est ta trouille, ouais, qui t’transforme en épouvante ! Putain, Annick, arrête ! On dirait une fille d’horreur ! Tu vaux mieux qu’ça, chier ! Regarde, moi, est-ce que j’m’emmerde avec la flippe ?!

Annick

Certes, mais aussi tu n’as pas tous mes problèmes d’identité, toi ! Tu es déclarée ! légitime  ! reconnue ! désirée ! assumée !...

Nadine

... Bon, t’en as encore long, comme ça, sur ta liste ! Merci la frangine ! Et pourquoi qu’j’en aurais pas, moi, des prÔblèmes identitoires ! Arrête ta frime ! T’es pas l’unique ! On est toutes des répliques, au fond ! Alors tâche de placer la tienne ! À la place d’être une tache !

Annick

Quitte à faire ma valise ?!...

Nadine

... Quitte à quitter, oui ! Tout !

Annick

Pour quelle compensation ? quel rattrapage ?...

Nadine

... La vengeance, mignonne, la vengeance ! Y a pas meilleure réparation que tout casser !

Annick (que la tournure de la discussion commence à confondre...)

En marquant ainsi les choses !...

Nadine (que le désarroi croissant de sa sœur commence à amuser...)

... Surtout les choses marquantes ! Crotte !

Annick (de plus en plus introspective)

Faire le parasite ?! Quel exploit !!...

Nadine (toujours plus taquine et légère)

... Et alors ! D’où tu tiens qu’y aurait pas d’champions dans l’sport d’écorniflage ?! Pourquoi pas d’médailles d’or dans l’olympisme du pique-assiette ?!

Annick (toujours plus scrupuleuse et grave)

Plutôt vraiment épater la galerie !...

Nadine (tout à fait moqueuse, goguenarde)

... Tu la trouves épatable ?! Rase !

Annick (complètement perdue dans ses pensées)

Comment faire pour qu’on m’aime ?...

Nadine (refusant de suivre l’attristement fraternel !)

... T’as qu’à commencer par toi-même ! Ça rime ! Sinon ça rime à rien !

Annick (ne comprenant même plus rien !)

Laisse mon chien hors de ça, Nadine ! Il ne t’a rien fait !...

Nadine

... Oh ! lâche-moi la surveille, Ninick ! C’est toi encore qui t’enfabules ! Faut dire, à force d’affubler les bêtes de noms aussi bêtes qu’eux !

Annick

Méchante !...

Nadine

... Toi-même ! Juste, moi, ça sort !

Annick

J’ai tellement peur qu’on m’abandonne !...

Nadine

... Et, au bilan : tu t’accompagnes des abonnés absents !

Annick

Mais comment faire pour dire aux gens que je les aime !...

Nadine

... Un conseil, frérotte : commence par t’ménager toute la déco qu’tu mets autour !

Annick

En aurais-je au moins un retour proportionnel ?...

Nadine

... Pas sûr, mais déjà mieux ! La proportion du vide, tu sais, Nickette, c’est pas foliche !

Répondre à cet article