Qui a lu s’y naît

Vendredi 24 juin 2011, par Ivan Joseph // Séances de p(au)se de 2011

Se rencontrer à franchir l’erreur,
à premier langage, à l’univers
de se plonger possiblement s’interposer,
pointiller d’yeux, s’apercevoir s’y ennuyer
coincé au point de non-rapport.

P.-S.

Pauseur : banal non idyllique pour ironé

Répondre à cet article